Tania Mouraud; une artiste polyvalente

Tania Mouraud; une artiste polyvalente

Tania Mouraud est une artiste française née le 2 janvier 1942 à Paris. Elle est une figure importante de l’art contemporain. C’est une artiste autodidacte qui a débuté avec ses fameux Initiation rooms dédiés à l’introspection.

Biographie

Née de parents artistes, son père Marcel Mouraud étant collectionneur d’art moderne et sa mère, Martine Mouraud étant journaliste, femme d’affaires et écrivaine, Tania a côtoyé l’univers artistique dès son jeune âge.

Elle présente sa première exposition en 1966 après avoir beaucoup voyagé. Il s’agissait de toiles intitulées Peintures médicales. En 1968, sa notoriété qui en était à ses prémices s’est accru rapidement lorsqu’elle décida de brûler tous ses tableaux devant public.

Carrière d’artiste

Elle quitte alors le monde la peinture pour se lancer dans ce qu’elle appelait Initiation rooms. Ces lieux se traduisaient par des espaces blancs laqués propices à l’introspection et à la prise de conscience de soi. Pour l’artiste, toutes les maisons devraient avoir un espace pareil pour le bien-être de l’âme.

Tania Mouraud

En 1975, elle met en place des installations in situ baptisées Art Spaces. Cela lui a donné l’idée de fonder un groupe nommé TRANS. Au cours de l’année, elle commença à enseigner à l’école régionale supérieure d’expression plastique de Tourcoing. C’est à cette époque qu’elle entame ses fameux « Wall paintings » qu’elle exposa dans de nombreux centres d’art d’abord en France, puis en Angleterre, aux Etats-Unis et au Canada.

En 1977, elle lance sa première « City Performance ». Pour cette occasion, 54 panneaux d’affichage ont été édités dans tout Paris. Sur les panneaux, on pouvait seulement lire, en lettres capitales de 4×3 mètres, le mot NI. Cette expérience a été renouvelée en 2015.

Vers le milieu des années 80, c’est sur la photographie qu’elle jette son dévolu. Elle sort alors diverses séries photographiques dont la série Made in Palace. D’autres collections suivent jusqu’en 1992. Pour elle, ses clichés étaient tout simplement des peintures photographiques.

A partir de l’année 1990, elle s’intéresse de plus en plus à la vidéo et plus précisément, à l’image séquentielle. C’est à partir de l’année 2000 que cette nouvelle forme d’art apparaît officiellement dans son travail.

En 2002, elle fonde le groupe d’expérimentation musicale baptisé Unité de Production. Elle décide ensuite de suivre un cursus musical à distance à l’université de Berklee. A partir de 2008, elle publie des performances d’improvisation live en solo avec ses vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *