Loading...

Étiquette : Charles Baudelaire

La musique

La musique souvent me prend comme une mer ! Vers ma pâle étoile, Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther, Je mets à la voile; La poitrine en avant et les poumons gonflés Comme de la toile J’escalade le dos des flots amoncelés Que la nuit me voile ; Je sens vibrer en moi toutes les passions D’un vaisseau qui souffre ; Le bon vent, la tempête et ses convulsions Sur l’immense gouffre Me bercent. D’autres fois, calme plat, grand miroir De mon désespoir !
Les Fleurs du mal – Spleen et Idéal – Charles Baudelaire

Morne esprit, autrefois

Morne esprit, autrefois amoureux de la lutte, L’Espoir, dont l’éperon attisait ton ardeur, Ne veut plus t’enfourcher ! Couche-toi sans pudeur, Vieux cheval dont le pied à chaque obstacle butte.

Les Fleurs du Mal 1857. Charles Baudelaire. Une citation sur l’espoir

C’est la mort qui console,

C’est la mort qui console, hélas et qui fait vivre; C’est le but de la vie, et c’est le seul espoir Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre et nous donne le coeur de marcher jusqu’au soir.

Les Fleurs du Mal 1857, La Mort des pauvres. Charles Baudelaire. Une citation sur l’espoir

Et de longs corbillards, sans

Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, défilent lentement dans mon âme, l’espoir, vaincu, pleure, et l’angoisse atroce, despotique, sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

Les Fleurs du Mal 1857, Spleen. Charles Baudelaire. Une citation sur l’espoir

Il n’existe que trois êtres

Il n’existe que trois êtres respectables: le prêtre, le guerrier, le poète. Savoir, tuer, créer. Les autres hommes sont taillables et corvéables, faits pour l’écurie, c’est-à-dire pourexercer ce qu’on appelle des professions.

Charles Baudelaire. Une citation sur le savoir

Mais les vrais voyageurs sont

Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent – Pour partir; coeurs légers, semblables aux ballons, – De leur fatalité jamais ils ne s’écartent, – Et, sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons.

Charles Baudelaire. Une citation sur le savoir


Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent - Pour partir; coeurs légers, semblables aux ballons, - De leur fatalité jamais ils ne s écartent, - Et, sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons.   Charles Baudelaire. Une citation sur le savoir CITATION SAVOIR
Nos partenaires : Culture poésie citation: http://www.cultivonsnous.fr/
D'autres partenaires sur le voyage avec l'Amérique du sud : http://www.ameriquedusud.org/ et le Brésil http://www.brasilbresil.com/
Le contenu est fourni par l'agence de rédaction : http://www.redigeons.com/
Agence web : http://www.webmarketing-seo.fr/