Loading...
Poèmes - Citations - Proverbes sur l'amour > Amour > Les câlins : un moyen de lutter contre le coup de froid en hiver
AmourLe bonheur

Les câlins : un moyen de lutter contre le coup de froid en hiver

les calins un moyen de lutter contre le coup de froid en hiver
(Mis à jour le: 25 février 2015)
Evaluer cet article

Pour beaucoup d’entre nous, la saison hivernale s’accompagne de la crainte d’attraper un rhume ou le coup de froid. D’après une étude effectuée à Pittsburgh, les câlins permettraient de nous aider à lutter contre les maladies hivernales.

Cette fois-ci, l’hiver a débuté peu avant noël, plus précisément le 21 décembre. Si l’hiver nous amène à penser aux fêtes, à la neige et à la nouvelle année, certains ne peuvent pas s’empêcher de craindre la grippe et autres virus qui se propagent en hiver. Pourtant, pour lutter contre ces maladies, des chercheurs de l’Université Camegie Mellon (Pittsburgh) ont trouvé un remède miracle, qui plus est naturel. Ces scientifiques ont émis l’hypothèse selon laquelle les câlins aideraient à renforcer les anticorps dont nous disposons.

L’étude a été publiée dans une revue scientifique intitulée « Psychological Science« . D’après les chercheurs, les câlins seraient une sorte de « support social » qui a pour effet de protéger le corps humain. Sheldon Cohen, professeur de psychologie principalement à l’origine de cette étude, a expliqué que les gens vivant des conflits avec leur entourage ont un organisme qui lutte moins efficacement contre le rhume. Par ailleurs, les gens qui sont entourés et soutenus au sein de leur communauté sont protégés de manière partielle, contre les conséquences du stress. Les câlins auraient apparemment un effet protecteur introduit par le fait que les contacts physiques indiquent que l’individu est soutenu socialement et dispose d’une certaine intimité.

les calins un moyen de lutter contre le coup de froid en hiver

Pour aboutir à cette conclusion, les scientifiques ont basé leur étude sur 404 personnes. Après avoir évalué et observé le nombre de câlins qu’ils faisaient dans la journée, les chercheurs ont constaté que ceux qui faisaient le plus de câlins résistaient davantage au rhume et leurs symptômes sont moindres.  En outre, les câlins peuvent contribuer à combattre la dépression en luttant contre le stress. En effet, on sait déjà que le système immunitaire d’un être humain s’affaiblit lorsqu’il stresse. A partir de là, il est tout à fait logique que tout ce qui permet de réduire le stress contribue à renforcer les défenses immunitaires, y compris les câlins. Le professeur Antoine Pelissolo a expliqué que, dès le début, l’organisme était habitué à être protégé avant tout par les parents. La chaleur humaine a un effet anxiolytique sur l’organisme. Par ailleurs, les recherches confirment de plus en plus le fait que la dépression entraîne le dérèglement du système immunitaire, ce qui implique la baisse de la défense contre les infections. Inversement, les gens qui vivaient souvent les conflits dans leur vie quotidienne, qui n’ont pas de rapport social favorable et qui n’ont pas de relation intime peuvent voir croître les risques d’infection et la vulnérabilité.

La conclusion de cette étude met en évidence le lien entre le côté affectif et notre état de santé, qu’il s’agisse de la santé physique ou de la résistance immunitaire. En somme, pour ne pas chopper de virus en plein hiver, des câlins peuvent être bien utiles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires : Culture poésie citation: http://www.cultivonsnous.fr/
D'autres partenaires sur le voyage avec l'Amérique du sud : http://www.ameriquedusud.org/ et le Brésil http://www.brasilbresil.com/
Le contenu est fourni par l'agence de rédaction : http://www.redigeons.com/
Agence web : http://www.webmarketing-seo.fr/