Le savoir

Le savoir
No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 28 mai 2013)

Le savoir

Le savoir c’est l’ensemble des connaissances, des acquisitions et des expériences rencontrés tout au long de la vie.

Le mot savoir dérive du mot latin sapëre qui signifie «avoir de la saveur », proche du mot sapiens c’est-à-dire « sage ». C’est en 18ème siècle que ce mot prend sa place dans le dictionnaire français sous sa forme actuelle.

Le fait de  savoir est considéré donc comme une garantie de sagesse.

 

savoir

Le savoir

 

 

 

 

Le savoir et connaissance sont-il synonymes ?

En fait oui et non !

Le savoir désigne un concept qui peut regrouper plusieurs domaine de
connaissances
, qui selon certains, sont acquises par l’étude,
l’observation et les expériences. Alors que la connaissance désigne le
fait d’avoir des informations dans un domaine bien précis par exemple ;
la connaissance d’une langue, les connaissances en médecine…
Obtenir un savoir véritable nécessite un long processus d’assimilation
et d’organisation, contrairement au fait de l’accumulation sans aucune
volonté d’application.

Sur le plan individuel, le savoir réunit à côté de ces processus
l’expérience vécus par chaque individu. Les intérêts d’une personne et
ses besoins variables jouent un rôle major dans le savoir qu’elle
pourrait s’acquérir, c’est ce qu’on appelle la métacognition. Donc, en
général, les savoirs individuels sont utiles à la réussite d’un individu
et définissent ses performances.

De nos jour, le savoir est en général utilisé avec la pratique d «
savoir faire », « savoir vivre » ou même « savoir être » utilisée dans
les concepts relatifs aux comportements et aux adultes, alors que les
savoirs les plus intellectuels sont reposés sur les savoirs scientifique
et les savoirs philosophiques.

Le savoir dans la communauté

Le savoir dans une communauté est une sorte de patrimoine immatériel, une composante qui définit son identité.

Le savoir

le savoir

 

 

La mission de conserver le savoir lié à une culture ou communauté est
basé, souvent, sur l’éducation et l’enseignement. C’est pour cela que
les sociétés modernes sont toujours à la quête des méthodes et des
pédagogies ainsi que les pratiques nécessaires pour un savoir plus
accessible et reconnu.

La gestion du savoir est s’appui donc sur cette culture du savoir partagée par la communauté.

Certains facteurs sociaux doivent être pris en considération pour
assurer une meilleure clarté dans les démarches et les possibilités de
prestations.

Sans doute, les facteurs psychologiques des individus d’une communauté
doivent être pris en considération. L’élaboration d’un savoir véritable
doit être accompagnée par la motivation, l’autonomie et beaucoup du
temps.

Il parait que toute organisation ne peut créer ses propres savoirs qu’en rejetant d’autres.
Le savoir dans certaines religions et coutumes tel que le bouddhisme est
la phase finale d’une succession de douleurs et de souffrance. Le
chemin menant au savoir et à la connaissance de la vérité doit être
marqué par les souffrances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *