Journal d’une femme perdue

Viol

Elle ferme les yeux pour ne pas le voir. Elle sent son poids lourd sur elle comme un fardeau. Elle le pousse … comme une dernière tentative désespérée de sa part … pour voir s’il la sentira … mais en vain.

Ils sont unis le plus proche que pourra l’être deux corps … mais chacun
demeure dans son propre univers. Lointaines sont les âmes … et surement
les cœurs aussi. Au moins pour elle. Elle ferme les yeux davantage et
plus fort comme si ainsi elle ne sentira plus rien … mais le dégoût la
sature. Elle baisse ses bras sur le lit, qui lui semble froid de
tristesse, concédant enfin qu’elle n’a plus les forces à le résister.
Pourtant il ne cherche pas que les bras de sa femme le serrent.

Elle avait fixé son regard sur lui mais son écœurement grandit et elle
ne le voyait plus … il était un autre homme. Elle tourne la tête pour
contempler le mur de sa chambre qui se resserrait de plus en plus pour
finir sur ses poumons. Le reste de son corps lui semblait paralysé et
engourdit comme ses pensées.

Il a finit et c’est vrai qu’il n’a pas pris trop de temps, mais ce
moment lui paraissait si long et infini avec le tourment de son âme
gémissante. Il se lève pour se laver et elle reste morte dans la
froideur de ses draps … elle se couvre le corps nu pour ne plus voir les
traces de cet acte humiliant et dégradant …. Il dit qu’il lui a fait
l’amour ….. Et elle dit qu’il lui a prouvée sa haine.

Poétesse Rêveuse

3 Responses to Journal d’une femme perdue

  1. Juliana dit :

    c’est triste …. 😥

  2. michele dit :

    amour mort
    bien triste realité 🙄

  3. tchibozo c.pelas dit :

    soit forte ma cherie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *